Résister aujourd'hui

Aujourd'hui l'art sert toujours la résistance, on a pu le constater de nombreuses fois comme lors du printemps arabe. Avec internet, les artistes ont pu partager librement leurs créations et les faire connaître au reste du monde. C'est donc maintenant un des moyens de résistance les plus utilisés par les populations oppressées.

En Syrie, l'opposition est très vive ainsi que peut venir en témoigner différents artistes ( voir l'entretien avec Maram Al- Masri) ou :

Ici "Top Goon, diaries of a little dictator" un théatre de marionnettes, une satire de Bachar Al-Assad

Mohamed Duma, lui, utilise des reste d'obus et de mortiers pour créer des oeuvres arts. Il vit  avec les bombardements, dans la ville de Doumas en Syrie. Il pense que "L'art, la culture et la civilisation sont tout aussi importants que les batailles dans la révolte ".

"je peins à même la mort."

Ses oeuvres permettent de garder des traces de cette révolution.

un interview de cet artiste (en anglais)


Autre exemple de résistance artistique au Congo. Nous avons pu récemment  l'observer lors de la visite de l'exposition de la fondation Cartier "Beauté Congo 1926-2015". De nombreux artistes critiquent le système politique de leur pays.

 Les autorités publiques ne le reconnaissent pas ou les censurent. Certains artistes reçoivent des menaces. Ils utilisent abondamment le sarcasme et l'ironie. Ne recevant évidemment aucune subvention, ils manquent de moyens et, comme Steib peignant sur des cartons récupérés, ils pratiquent la "débrouille".

Chéri Chérin, les Parle-Menteurs des Parties Pourritiques, 2011, acrylique
Chéri Chérin, les Parle-Menteurs des Parties Pourritiques, 2011, acrylique

Ici l'artiste caricature les parlementaires, les transformant en animaux. Il qualifie les partis corrompus de partis  "pouritiques". Ils comparent le parlement à un zoo.

Ce tableau est un bon exemple de caricature des dirigeants d'un pays par un artiste.


Voir aussi les entretiens de: 

Annie Vacelet-Vuitton

Maram-Al Masri