Les oeuvres de Joseph Steib

Le Salon des Rêves

C'est une série de 57 peintures réalisées par Joseph Steib entre 1941 et 1945. François Pétry en a retrouvé 34 à ce jour. En rupture avec son style d'avant guerre, Joseph Steib va peindre des toiles transgressives, critiquant violemment le régime nazi et tout particulièrement Hilter. Comme tout régime totalitaire, la Société Nationale de la Culture Allemande excerce une censure sévère à l'encontre des oeuvres menaçant l'idéologie hitlérienne. J. Steib s'exposait au danger de la répression nazie. Il peint en secret dans son appartement où il conserve également ses toiles. Dès l'annexion de l'alsace au Reich, la propagande est extrêmement soutenue. Jospeh Steib va collectionner de nombreux documents et s'informe en écoutant des radios interdites.

Dans son oeuvre de la clandestinité,  Steib va venir témoigner des horreurs commises par le régime nazi. Il s'attaque directement à Hitler et représente la réalisation de ses voeux : la mort d'Hitler et la Libération.


Ses peintures empruntent à la peinture religieuse, à l'art régionnaliste et à la peinture naïve.

Il est à noter l'introduction de l'écrit dans ses tableaux.

"Le juste retour des choses", ou "Vengeance"
"Le juste retour des choses", ou "Vengeance"



Joseph Steib choisit des titres à connotation religieuse qu'il détourne ou des proverbes, en décalage avec l'oeuvre, souvent ironiques, ou satiriques. Ainsi en témoigne le catalogue de l'exposition de 1945



S'opposent ainsi deux types de tableaux :

- des tableaux joyeux, festifs, montrant des scènes collectives de liesse J. Steib anticipe, rêve de la libération. Les couleurs tricolores bleu blanc rouge y sont très présentes. On y voit des personnages en costume alsacien traditionnel, joyeux.

la joie du retour dans les vallées
la joie du retour dans les vallées
La libération au vignoble alsacien
La libération au vignoble alsacien


-des tableaux sombres dénonçant les atrocités de la guerre. Il y dénonce non seulement les exactions mais aussi la propagande nazie, le culte d'Hitler, les slogans. Joseph Steib détourne finement cette propagande pour la critiquer avec force.


Qui dort, dîne
Qui dort, dîne
Réquisition dans un train
Réquisition dans un train


Dans d'autres tableaux, J Steib s'attaque directement à Hitler, le plus souvent sous forme de parodie religieuse. Il en fait une sorte d' Antéchrist, une figure du mal absolu


le conquérant
le conquérant



Joseph Steib peut également peindre ses souhaits, ses rêves mettant en scène le chatiment, la mort du Führer.

l'espoir des peuples
l'espoir des peuples


Certains de ces tableaux sombres représentent la défaite allemande

chauvinisme allemand
chauvinisme allemand



Cette série de peintures est une peinture d'opposition politique, hostile au régime nazi. Elle traite des mêmes sujets que ceux traités par les artistes allemands de la Wiederstandsmalerei ( peinture de la résistance)

Georges Rouault - Homo homini lupus (Le pendu) 1944 - 1948
Georges Rouault - Homo homini lupus (Le pendu) 1944 - 1948


Dans le cadre des cérémonies de la Libération, les 57 tableaux du salon des rêves seront exposés en septembre 1945. Un journaliste, A.Faust saluera cette exposition dans un article du 11 septembre 1945 "Peinture et Résistance".

Malheureusement,  cette oeuvre et son auteur tomberont rapidement dans l'oubli.

De son vivant, J Steib refusera de se séparer des tableaux de cette série. Mais à sa mort (1966), puis celle de sa veuve ( 1981), son oeuvre va être dispersée. Il faudra attendre les recherches patientes de François Pétry ( ancien conservateur de la DRAC Alsace) pour que les peintures soient enfin reconnues à leur juste valeur. F. Pétry va diffuser cette découverte à travers des articles, des expositions

- en 1997 Musée d'art naïf et de l'art brut de Bönnigheim.

- en 2006: exposition au Musé d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg.

- en 2012 et 2013: exposition "l'art en guerre 1938-1947" au musée d'art moderne de Paris et au Guggenheim à Bilbao.

Le livre de François Pétry "le salon des rêves, comment le peintre Joseph Steib fit la guerre à Adolf Hitler" est paru en 2015.